samedi 11 avril 2009

Exemples de compositions pour l'épreuve orale de français

Réponses pour les questions du sujet type II

Ce qu’on veut dans la vie

Ce que je demande en général à la vie c’est de la santé, de l’argent, une belle carrière, une belle famille et la possibilité de voyager pour connaître le monde.
En premier lieu, pour avoir tout ça dans la vie, il faut apprendre, travailler, avoir du courage, lutter, risquer mais aussi être décidé, avoir de l’initiative.
En second lieu, je pense qu’il faut aimer la vie, les hommes en général, savoir profiter des beaux moments de la vie, être optimiste, ouvert. C’est aussi très important de bien choisir son métier et de le pratiquer avec passion.
Moi, je suis décidé de lutter pour avoir une vie pleine de bonheur, avec des réalisations sur tous les plans.

La pollution

Selon les dernières informations offertes par les mass-média et selon mes constatations personnelles, la dégradation du milieu est déjà arrivée à un point crucial à cause de la pollution.
En premier lieu, les gaz à effet de serre produisent le réchauffement global de la Terre et détruisent la couche d’ozone. D’ici quelques dizaines d’années la vie sur la Terre sera très affectée par ce phénomène.
En second lieu, les hommes continuent à ignorer les problèmes du milieu naturel contribuant à sa pollution de diverses manières : en lâchant des gaz et de la fumée dans l’air, en jetant des ordures et des déchets partout, en faisant beaucoup de bruit, en détruisant les forêts et les espèces animales.
À mon avis, c’est une histoire très grave qui nous concerne tous et qui devra nous faire changer nos comportements envers le milieu naturel.

L’amitié

Selon moi, l’amitié est la plus sûre des valeurs de la société quand elle est vraie, sincère, réciproque et fondée sur des sentiments puissants.
En premier lieu, l’amitié est indispensable pour nous parce que les amis peuvent nous aider dans beaucoup de situations, ils sont disposés à nous écouter, à nous donner de bons conseils, à nous soutenir dans les moments difficiles de nos vies.
En second lieu, l’amitié implique une certaine complicité, solidarité : entre amis on se soutient, on se comprend et surtout on rigole, ce qui permet d’oublier tous les problèmes de la vie et de surmonter les moments difficiles (échecs aux examens, ruptures amoureuses, disputes avec les parents etc.)
Pour moi, l’amitié sera toujours un don précieux, une valeur réelle dans la vie.

Le voyage

Les voyages nous permettent de découvrir le monde et contribuent au développement de notre personnalité. À travers les voyages on apprend l’histoire et la géographie de notre pays et du monde, en général. Le voyage est aussi une richesse spirituelle, une source de bonheur, de liberté, d’aventure, il a aussi une grande valeur éducative.
En premier lieu, je voudrais voyager partout dans notre pays parce que son relief varié nous offre des paysages merveilleux à admirer. Chaque région a ses attractions : La Moldavie avec ses monastères, Le Delta du Danube avec sa flore et sa faune, L’Olténie avec sa potterie et sa broderie, Le Maramures avec ses fameuses sculptures en bois, etc.
En second lieu, si j’avais la possibilité, j’aimerais voir aussi d’autres pays comme : France , Italie, Espagne, États-Unis, Suisse, etc., qui m’ont toujours fasciné par leur culture et par la beauté de leurs endroits.
J’aime beaucoup voyager et je vais profiter de toute occasion pour découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux paysages que ce soit dans mon pays ou à l’étranger.

Les moyens d’information

« Un homme averti en vaut deux », dit le proverbe. De nos jours, l’information constitue un atout important pour l’homme qui veut réussir. Le rythme de la vie moderne nous oblige à nous informer sans cesse pour ne pas être dépassés par les événements. Parmi les moyens d’informations (médias) dont on dispose à présent: télévision, radio, presse écrite, livres, ordinateur (Internet), j’utilise surtout la télé, l’Internet et les magazines pour les jeunes. Le soir d’habitude, je regarde avec intérêt le journal télévisé ou certains films, mais aussi des reportages, des documentaires ou des transmissions sportives. Je préfère aussi surfer sur Internet pour me documenter. C’est facile à manipuler et pratiquement on peut tout y trouver : de la vie culturelle jusqu’aux prévisions météo. De plus, les informations sont mises à jour régulièrement. Pour ce qui est de la presse, j’adore les revues telles Okapi ou Bravo où je trouve des reportages et des dossiers intéressants concernant les problèmes de la jeunesse.

La scolarité obligatoire

L’école représente le fondement du développement de la personnalité d’un adolescent, l’institution qui lui offre les connaissances essentielles pour son orientation vers un certain domaine professionnel. C’est pourquoi, pour avoir la possibilité de s’instruire sufisamment et pour être motivé à apprendre, l’élève devrait être obligé de finir ses études à l’âge de dix-huit ans.
En premier lieu, à l’âge de seize ans on ne finit pas le lycée, ni même l’école professionnelle, donc l’élève pourrait être tenté à abandonner ses études sans avoir reçu un diplôme ou une qualification qui lui permette de trouver un boulot ou de poursuivre ses études.
En second lieu, même si on commence à travailler à seize ou dix-sept ans, à l’avenir la plupart de ceux qui n’ont pas réussi à finir leurs études à temps seront obligés par l’emloyeur de s’inscrire de nouveau au lycée pour avoir le diplôme de baccalauréat, ce qui au delà d’un certain âge devient très difficile.
À mon avis donc, pour que les élèves obtiennent les connaissances et les compétences demandées par le marché du travail et par la société en général, il faudrait que la scolarité soit obligatoire jusqu'à dix-huit ans.

La communication adolescents - adultes

La communication avec les adultes (parents, professeurs) est très importante parce qu’elle représente une source profitable de connaissances et d’expériences qui nous aident beaucoup dans la vie. Il est vrai que parfois, à cause des différences entre les générations, entre leurs manières de voir la vie et le monde en général, la communication devient difficile. Moi, par exemple, et mes amis aussi, nous avons eu des disputes avec nos parents concernant les résultats à l’école, le choix des amitiés , les sorties du soir, la musique que l’on écoute, la manière dont on s’habille etc. Quand on est adolescents on a besoin d’être compris, d’être libres à choisir, d’avoir ses propres idées et convictions, d’avoir un groupe auquel on appartient par le look et par les vêtements qu’on affiche, même si cela n’est pas ce que les adultes attendent de nous. C’est pourquoi, je pense que la communication avec les adultes peut être très bonne si ceux-ci réussissent à entendre nos besoins et nos problèmes, réservant une partie de leur temps à discuter avec nous, à nous conseiller, à nous soutenir, sans intervenir toujours dans nos vies. Nous, d’autre part, aurons l’obligation de les respecter, de réfléchir à ce qu’il nous disent et de ne pas tromper leur confiance en nous.

Comment on choisit ce qu’on lit/ce qu’on regarde à la télé

C’est vrai que l’intérêt pour une lecture, pour une émission de télévision ou pour un spectacle peut être suscité par ce que les autres en parlent. S’il s’agit d’un film, d’une émission, même d’un livre, c’est utile de connaître quelque chose sur leur valeur, leur genre avant de décider de regarder ou de lire. Bien des fois, moi, j’ai lu un livre ou j’ai regardé un film parce que mes amis ou mes parents me les ont conseillés et à la fin je me suis rendu comte qu’ils avaient eu raison.
Des articles critiques, je n’en ai lu que pour la classe de roumain en vue de l’étude de tel ou tel auteur, pour le reste il y a les recommandations des amis, des parents, des professeurs et, bien sûr, l’Internet, la plus riche source d’informations.

L’uniforme à l’école

L’introduction de l’uniforme à l’école est un sujet très controversé parmi les élèves. En premier lieu, l’obligativité de l’uniforme à l’école n’est pas une chose certaine pour tout le monde : certaines écoles l’ont adopté, d’autres ont du mal à l’imposer aux élèves ; d’autre part, les directeurs des lycées soutiennent cette obligativité mais la presse ou la télévision la présentent comme facultative. Au delà de ces contradictions, la plupart des élèves, même ceux qui l’ont adopté, n’aiment pas beaucoup l’uniforme, parmi les raisons de leur refus se trouvant : le manque de liberté dans le choix des vêtements, donc l’impossibilité d’être à la mode, le caractère trop conformiste, trop prétentieux du costume pour eux qui sont nonconformistes, qui aiment bouger, faire du sport, préférant donc les vêtements légers, pratiques etc. Cependant, pour d’autres raisons tout aussi vraies, qui concernent l’ordre, la discipline, la décence à l’école, l’obligativité de l’uniforme semble nécessaire si l’on regarde ce qui se passe aujourd’hui dans nos écoles. Peut-être qu’une loi plus claire à ce sujet et la coopération réelle de tous les facteurs impliqués dans l’éducation pourront résoudre favorablement ce problème .

Le statut de la femme

L’émancipation des femmes leur a permis d’avoir les mêmes chances de développement professionnel que les hommes, donc les mêmes chances d’avoir une carrière et de réussir leurs vies. Ainsi, les femmes d’aujourd’hui vont la plupart à l’université, travaillent avec succès dans les entreprises, ont leurs propres affaires et occupent des fonctions autrefois réservées aux hommes dans des domaines très importants tels la médecine, la police, la politique, la justice. Mais, ce modèle de la femme moderne a comme opposé la modèle de la femme au foyer qui n’a pas disparu. Même si leur nombre est assez restreint, s’agissant pour la plupart des femmes du milieu rural, certaines femmes , qui ont des difficultés à trouver un boulot préfèrent rester au foyer pour élever leurs enfants, recevant une allocation assez consistante de la part de l’état. Dans les cas les plus heureux, certaines femmes réussissent même, grâce aux facilités offertes par la modernité, à avoir aussi bien une vie professionnelle qu’une vie familiale, harmonisant avec succès les deux plans de leurs vies.

La tolérance

Pour moi, être tolérant signifie respecter l’autre, ses croyances, ses pensées et aussi traiter avec le même respect toutes les nationalités à côté desquelles nous vivons. Évidemment, ce n’est pas toujours facile de faire ça parce que les pensées et les actes des autres peuvent parfois être en contradiction avec nos idées sur la vie, notre croyance. En tout cas, selon moi tolérance ne saurait jamais rimer avec indifférence surtout si les actes des autres affectent directement nos vies. Par exemple, on peut être tolérant envers la religion musulmane mais on ne pourra jamais tolérer les actes terroristes accomplis au nom de cette religion, phénomène qui est devenu très fréquent de nos jours. On peut être tolérant envers l’éthnie rrome , on accepte de vivre à côté d’eux, même si parfois c’est très difficile, mais on ne peut pas être indifférent devant leurs abus, faits de violence ou comportements indécents. Nous, comme citoyens, et d’autant plus la loi ne pourrions être indifférents envers des faits qui menacent l’ordre, la stabilité et la liberté publique ; pour moi, la tolérance finit là où commencent l’injustice, l’abus, la violence, la haine, la vengeance etc .

Le plaisir de lire

Même si ces dernières années le plaisir de lire des adolescents a diminué, il y a encore des adolescents qui sont passionnés par la lecture.
En premier lieu, le livre se trouve depuis beaucoup de temps en concurrence avec les autres moyens d’information et de divertissement : télévision, radio, ordinateur, Internet, journaux et revues. Impressionnés par la nouveauté et par la modernité de ces moyens, surtout de la télé et de l’Internet, la plupart des adolescents font appel très rarement au livre, qu’ils trouvent fatigant, sans intérêt.
En second lieu, il est plus facile pour eux de regarder et de recevoir ce qu’on leur propose à la télé ou sur Internet que de faire l’effort intellectuel et de concentration qu’implique la lecture d’un livre .
Conscient de l’apport éducatif et formatif de la lecture, moi je continue à lire quand j’ai le temps, essayant d’enrichir mes connaissances et de développer ma personnalité non seulement à l’aide des moyens modernes tels l’Internet mais aussi à travers la lecture qui tiendra toujours une place importante pour la formation d’une personnalité forte et complexe.

La solidarité

Je pense que la solidarité des hommes se voit le mieux à travers les activités humanitaires et à travers les actes charitables . L’amour pour ses semblables, la bonté, la tolérance sont des valeurs essentielles sur lesquelles doit se fonder une société ou une communauté et qui contribuent à l’harmonie, à la paix universelles.
Moi, je pourrais participer volontiers à une activité humanitaire car j’aime aider les gens surtout ceux qui se trouvent dans une situation difficile pensant que moi, à mon tour, je pourrais une fois me trouver dans une situation semblable. Je pourrais participer par exemple à une collecte de fonds pour les sinistrés ou à la réalisation d’un programme culturel ou sportif pour des personnes défavorisées .
Chaque fois que j’ai la possibilité d’aider une personne, quelle que soit son problème, j’ai une grande satisfaction et je me réjouis de voir la lumière sur son visage. Je pense que la solidarité, l’amour et la tolérance sont les sentiments qui pourraient assurer un avenir meilleur à l’humanité.

Les romans policiers (polars)

Dès le début, il faut avouer le fait que je ne suis pas un mordu de la lecture, d’autant moins des romans policiers. De temps en temps je préfère lire des livres d’aventures et des revues pour adolescents et , quand j’ai l’occasion, je regarde avec plaisir un film policier s’il est bien mis en scène, si l’action est intéressante et si les acteurs sont jolis . Par exemple, j’ai regardé avec un grand intérêt la série des films policiers ayant comme héros l’agent 007, le fameux James Bond, surtout le film avec Pierce Brosnan, l’un de mes acteurs préférés. J’aime aussi la série des films policiers roumains mis en scène très bien par le grand acteur et metteur en scène roumain Sergiu Nicolaescu et, pourquoi pas, les parodies aux films policiers comme par exemple les comédies de la série américaine L’Académie de Police.
Pour ce qui est des romans policiers, je les trouve assez ennuyeux et fatigants, ils ne sont plus à la mode comme dans les années 70-80 et les films policiers les remplacent avec beaucoup de succès.

La mode

Aujourd’hui, les jeunes sont devenus les plus grands consommateurs de vêtements car la manière de s’habiller est devenue un aspect essentiel de leur existence. Ce désir d’être toujours à la mode, cette attention particulière prêtée aux vêtements traduit leur besoin de confiance en eux-mêmes, le besoin d’affirmation, d’impressioner ou tout simplement d’être originels, branchés.
Mes camarades, par exemple, aiment tous être dans le vent et, pour choisir leurs vêtements, ils s’inspirent de la musique, du cinéma, du sport ou du look des adolescents des autres pays qu’ils regardent à la télé. La plupart de mes camarades préfèrent les vêtements commodes, sportifs (t-shirts, jeans, baskets, jaquettes etc.), les achetant selon leur degré de coquetterie, leur pratique sportive, leur âge mais aussi l’argent dont ils disposent.
En général, j’aime leur façon de s’habiller, moi aussi j’essaie d’être à la mode tout en gardant une certaine originalité et un certain bon goût.

Parler de son écrivain préféré

Pour la formation d’une personnalité forte et complexe, la lecture doit tenir une place importante. J’en suis conscient et j’essaie de lui faire place dans ma vie. Parmi les écrivains que j’aime le plus se trouvent: Dostoievski, Camus, Balzac, Rebreanu etc.
Celui qui m’a impressioné le plus par la force de sa création, par son imagination et par son talent a été l’écrivain français Honoré de Balzac, qui a écrit son œuvre au XIXème siècle. Il est l’auteur d’une vaste œuvre romanesque, La Comédie Humaine, une réunion de romans divers, traitant de sujets de tous les compartiments de la vie : social, politique, culturel, militaire, économique etc. Par des descriptions très suggestives, des portraits de personnages inoubliables, des retours en arrière, du mystère, des détournements de situations, dénouments imprévisibles, Balzac crée un univers romanesque unique, peuplé de personnages de toutes les classes sociales qui incarnent et dénoncent en même temps des vices humains comme l’avarice, l’orgueil, la bêtise, l’hypocrisie, le mensonge, le matérialisme etc. Les deux romans de Balzac que j’ai lus, Eugénie Grandet et Père Goriot m’ont fasciné par le caractère puissant de leurs personnages et par la manière réaliste dont l’auteur a su présenter les réalités socio-culturelles de la France de cette époque-là.

Raconter un épisode émouvant

C’était en neuvième, peu après la rentrée, à l’occasion d’un spectacle organisé dans mon école. Moi et mes camarades, nous avions préparé un récital de poésies et de chansons en français, dirigés par notre professeur. Je me rappelle que j’avais été très ému pendant tout le spectacle et, quand notre tour est venu, mon émotion était encore plus grande. Je devais réciter un poème de Prévert et chanter quelque chanson accompagné par la guitare. Une fois sur la scène, avec le public très nombreux devant moi, j’avais l’impression que je ne pourrais me rappeler rien de ce que je devais dire. J’ai respiré profondément, je me suis concentré et j’ai commencé à réciter avec confiance, prononçant correctement et interprétant selon les indications de mon professeur. Au bout de quelques minutes, le poème fini, tout le monde aplaudissait et m’encourageait. Après la chanson, les spectateurs ont été encore plus impressionés et tous mes camarades m’ont félicité chaleureusement. Moi , j’étais très heureux et très enchanté d’avoir eu la possibilité de prouver mon talent devant le public et devant les élèves de mon lycée.

Le sport

À côté de la musique, de la lecture et de l’Internet, je crois que le sport occupe une place très importante dans la vie des adolescents. Selon moi, le sport contribue beaucoup à notre santé et au développement harmonieux de notre corps. Nous faisons du sport à l’école (de la gymnastique, du football, du basket) mais seulement deux heures par semaine. Je pense que ce n’est pas suffisant et il serait bon de pratiquer un sport dans notre temps libre aussi pour être toujours en forme.
Moi, j’aime beaucoup le football, le tennis, le basket et je profite de toute occasion pour les pratiquer en compagnie de mes camarades.

Le baccalauréat

L’examen de baccalauréat a été depuis toujours l’épreuve la plus difficile pour tout élève qui finit ses études. Selon les résultats que l’on obtient à cet examen on peut se rendre compte à quel niveau de maturité intelectuelle et émotionnelle on se trouve et, en fonction de cela, on va choisir la profession à suivre. Cet examen représente une évaluation des connaissances essentielles qu’on a accumulées pendant les quatre années de lycée aux cinq disciplines d’examen. Ainsi, l’importance du bac vient de cela qu’il pose le candidat dans la situation de montrer ses capacités de s’exprimer oralement ou par écrit dans sa langue maternelle ou dans une langue étrangère, afin de prouver le degré d’acquisition des connaissances générales après l’étude de certaines disciplines.
Tout jeune homme qui s’intéresse à son avenir doit accorder une importance à part à cet examen car il représente non seulement le courronnement de ses études mais également la clé de sa vie professionnelle.

Les langues étrangères

L’homme a depuis toujours tenté de communiquer avec les membres de sa communauté ou bien de connaître le pays, la vie ou la langue des autres peuples.
Aujourd’hui on peut dire que la connaissance d’une langue étrangère représente non seulement l’incursion dans la culture et la civilisation d’un autre pays mais aussi un moyen très efficace de s’en sortir dans la vie et de se faire une belle carrière. La société nous offre des moyens multiples et favorables qui nous permettent l’initiation dans l’acquisition d’une langue étrangère: l’école, les livres de spécialité, la télévision, l’Internet, les stages à l’étranger etc.
Une langue étrangère est un incomparable instrument de communion avec le reste du monde. Parler une langue étrangère comme le français, l’anglais, l’allemand , l’espagnol ou l’italien sera toujours un atout qui nous aidera à réussir dans la vie quelle que soit la profession que nous avons choisie.

Parler de ses rêves

Comme tout jeune homme je désire avoir un avenir lumineux, sans beaucoup d’inquiétudes , une vie décente qui puisse me donner de la tranquillité et de la joie.
Je suis optimiste et je suis sûr que tout est possible dans la vie, même le peu que je demande: avant toute chose, je veux réussir avec succès l’examen de baccalauréat car cela représente à ce moment de ma vie la clé de mon avenir professionnel. Puis, toutes mes pensées se dirigeront vers la faculté, vers les études que je voudrais faire.
Après la faculté je voudrais trouver un emploi bien rémunéré qui me permette d’accomplir un de mes plus grands rêves, celui de voyager, de connaître le monde.
Je suis conscient que ce n’est pas si facile de réussir sa vie mais, si l’on est décidé, optimiste, si l’on apprend à temps et avec beaucoup de travail, il est toujours possible d’accomplir ses rêves et de mettre en pratique ses projets d’avenir.

Parler de ses vacances après le bac

Après le bac je crois qu’il serait bien pour tout le monde de prendre un peu de repos pour quelques jours. L’énergie dépensée à travers cet examen doit être récupérée pour être à même d’affronter les nouvelles épreuves que la vie nous réserve.
Moi, j’aimerais passer ces quelques jours de vacances au bord de la mer en compagnie de mes meilleurs amis. Il s’agit d’un beau groupe de jeunes gens de mon âge au milieu duquel je me suis toujours senti moi-même et à côté desquels j’ai passé des moments très agréables. J’ai choisi la mer parce que c’est ici que je me suis sentie depuis toujours libre, parce que j’aime l’eau, le sable et le soleil. C’est l’endroit idéal pour se reposer, pour s’amuser et pour acquérir l’optimisme et la joie nécessaires dans notre combat éternel avec les difficultés de la vie.

Parler de ses passions/hobbys/loisirs

Comme tous les adolescents de mon âge moi j’aime le sport, la musique, le cinéma, la danse. Quand j’ai le temps, je préfère jouer du football, du basket ou du tennis avec mes amis, parfois on va aussi au cinéma pour voir un bon film.
À la maison et à la discothèque j’écoute de la musique, surtout les genres modernes : house, hip-hop,latino etc. La danse est aussi un bon divertissement et un moyen parfait de libérer notre corps de l’énergie négative. Les promenades dans la forêt, les voyages et les excursions sont aussi des possibilités très agréables de divertissement dont je profite chaque fois que j’ai l’occasion. Ces loisirs sont très importants pour moi car ils m’aident à oublier les problèmes quotidiens, ayant sur moi un effet bénéfique de point de vue physique et moral.

Parler de ses lectures préférées

Pour moi la lecture représente un moyen de divertissement mais aussi une modalité de développement de nos connaissances, de notre personnalité. Les moyens modernes d’information et de divertissement comme la télé, l’internet sont très utiles mais ils ne peuvent pas remplacer la lecture. D’habitude, je lis le soir ou dans le week-end et je préfère les romans d’aventures, psychologiques comme par exemple Le Comte de Monte-Cristo de Dumas ou La dernière nuit d’amour, la première nuit de guerre de C.Petrescu. Parfois, je lis aussi des journaux ou des magazines pour les jeunes pour être au courant des nouveautés sociales, politiques ou mondaines.

Cinéma ou opéra ?

Entre le cinéma et l’opéra je préfère le premier parce que je suis très passionné pour les films et parce que l’opéra me semble quelque chose de très ennuyeux. J’apprécie les voix de certains chanteurs ou cantatrices comme Sarah Brightman ou Placido Domingo et je connais quelques opéras (La Flûte ravie, Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro) mais le cinéma c’est autre chose: je connais beaucoup d’acteurs, j’ai vu leurs films et j’essaie toujours d’être au courant des dernières premières. D’habitude je les regarde à la télé mais je vais aussi au cinéma ou sur Internet pour les télécharger. Je regarde en général des comédies, des thrillers ou des films d’aventures comme par exemple les séries Saw ou Indiana Jones.

Les animaux de compagnie

Les animaux de compagnie, ça n’est pas vraiment mon domaine préféré. C’est vrai qu’ils peuvent être mignons et jolis, drôles et obéissants mais ils demandent aussi beaucoup d’attention et de soin, il faut les nettoyer, les nourrir, aller les promener etc. Si on vit dans une maison c’est plus facile, les animaux vivent dehors dans la cour mais les tenir dans un appartement ça ne me convient pas du tout. Moi j’ai des chiens et des chats à la campagne mais je ne pourrai jamais en tenir dans mon appartement. Et, d’ailleurs, mes parents non plus.

L’influence de la musique sur les jeunes

La musique est sans doute la grande passion de tous les jeunes. Qu’ils écoutent du rapp , du rock, du jazz, du folk ou du pop les jeunes sont tous influencés dans leurs comportements, dans leur manière de s’habiller et de voir la vie en général par la personnalité du chanteur et par le message de ses chansons. La musique a lancé des modes (punk, hippie etc. ) et a bouleversé les masses, elle nous embellit les vies et soutient les causes nobles mais son influence n’est pas toujours positive. Les suicides des adeptes Emo ou du satanisme, les morts prématurées de certains stars à cause des drogues et de l’alcool (Jim Morisson ou Kurt Cobain) ne sont que des exemples négatifs pour la jeune génération. Sans parler chez nous de l’influence terrible sur les jeunes des chansons qu’on appelle « manele » , de mauvais chansons d’inspiration balcanique qui parlent toutes de la violence, de la vengeance et de la suprématie de l’argent.

Les moyens de communication

Aujourd’hui, grâce au développement de la science, il y a beaucoup de moyens de communication que l’on peut utiliser : le téléphone fixe, le portable, le message électronique(e-mail ou mél), le chat (sur l’Internet), la lettre.
Parmi ces moyens de communication, moi je préfère le portable qui est devenu l’objet favori des jeunes: pour eux c’est l’instrument branché par excellence. Pour nous, les adolescents, qui sommes très sensibles à la mode en général, le GSM permet la participation à une culture hypermoderne et met en évidence notre besoin d’affirmation typique à l’adolescence. Plus qu’un caprice, le portable est devenu aussi une nécessité : il nous permet de ne pas perdre de vue nos amis, de leur envoyer des SMS et d’être joignable à tout moment. Mais, comme pour toute chose, il ne faut pas exagérer en utilisant inutilement et à tout moment cet appareil – comme il arrive assez souvent à l’école – parce que, dans ces cas, le portable devient vite un des sujets des disputes et des conflits entre les ados et leurs professeurs ou leurs parents.

L’argent

Malheureusement, pour la plupart d’entre nous, l’argent c’est ce qui compte le plus dans la vie. C’est vrai que dans la société actuelle, axée sur le matérialisme, l’argent semble être la solution de tous nos problèmes et la source de toutes nos joies. C’est vrai que nous avons tous besoin d’une maison, d’une voiture, de beaux vêtements, de vacances etc. et que sans argent on ne peut accomplir aucun de nos rêves. Mais ce n’est pas tout dans la vie d’avoir de l’argent. Pour moi la vie c’est aussi aimer, partager ce que l’on a, remercier pour ce que Dieu dans sa bonté nous donne chaque jour, se réjouir pour chaque jour passé sur la terre et s’efforcer de faire toujours plus, toujours mieux pour toi et pour les autres.

Parler de sa carrière/du métier choisi

En suivant au lycée une filière écologique et conscient de l’importance de protéger l’environnement, j’ai décidé de devenir ingénieur dans le domaine de l’environnement. Pour moi, l’écologie est devenue une passion et je ferai tout pour contribuer à la protection de l’environnement de façon active. C’est un métier qui demande de bonnes connaissances de chimie , d’écologie mais aussi de la législation du pays. Bref, le travail d’un ingénieur en environnement consisterait à contrôler les entreprises qui font de la pollution, faire pour elles des études sur le risque de pollution et les aider à trouver des sollutions. Il s’agit aussi de donner des conférences sur le traitement de l’eau et des déchets chimiques.

Vivre en ville ou à la campagne ?

Pour moi la grande ville et la campagne ont chacune son charme : la ville avec ses attractions modernes qui offrent de multiples possibilités de divertissement, la campagne avec la tranquillité, l’air pur , les paysages.
Mais, s’il s’agissait de choisir, j’aimerais vivre dans une grande ville pour plusieurs raisons qui concernent ma carrière et le style de vie que je désire : suivre les cours d’une faculté, travailler dans une entreprise, avoir une vie sociale et culturelle active, rejoindre mes amis , la possibilité de développement professionnel etc.

Travailler/faire des études à l’étranger

Je pense que tout jeune homme qui se trouve au début de sa carrière professionnelle rêve de pouvoir un jour faire des études ou travailler à l’étranger. À l’étranger on peut avoir des expériences profitables de plusieurs points de vue: on utilise une langue étrangère donc on va la connaître mieux, on acquiert de l’expérience de point de vue théorique et pratique dans le domaine visé, on apprend à vivre à côté des autres nationalités , on connaît mieux le pays où l’on vit, sa culture, ses réalités sociales, économiques. Voilà quelques raisons pour lesquelles, si j’avais la possibilité, je voudrais beaucoup continuer mes études à l’étranger.

L’importance de connaître des langues étrangères

Aujourd’hui de plus en plus d’entreprises et d’employeurs demandent des C.V.où apparaît la connaissance d’une ou de plusieurs langues étrangères. La mobilité sur le marché du travail dans l’U.E. implique aussi la compétence de communiquer dans une langue étrangère de circulation internationale: anglais, français, espagnol, allemand , italien etc. C’est pourquoi ces derniers temps les cours d’initiation ou de formation en langues se sont beaucoup intensifiés dans notre pays et dans les écoles aussi on accorde de plus en plus d’importance à la compétence de communiquer dans une langue étrangère. Donc, mon avis est que la connaissance de langues étrangères est devenue vraiment une condition indispensable à la réussite professionnelle sur le marché actuel du travail.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Hello! It is very interesting that blog.I am a student of yours and I like this article with variants in French, for Baccalaureat.